Vins de licorne

Bonnet Ponson

L'histoire du vin commence en 1862 avec Grégoire Bonnet, l'un des premiers collectionneurs-manipulateurs de la ville de Chamery.

Jules Bonnet reprend le domaine, agrandit le vignoble de Chamery et installe en 1902 un pressoir Dubois de 5 500 kg, entièrement alimenté par l'énergie humaine, alors que l'électricité humaine n'est pas encore installée dans le village. A cette époque, l'activité de la ferme se partageait entre la production familiale de cavas et de vins tranquilles et la vente de raisins pour les grandes maisons.

Après les destructions de la Seconde Guerre mondiale, Raoul Bonnet a dû déménager la propriété. Commence alors la construction de notre chai actuel pour stocker sa production d'environ 5 000 bouteilles par an. Il est rapidement rejoint par son fils André Bonnet qui, dès l'âge de 14 ans, se charge de labourer les vignes avec les 2 chevaux de trait de la maison.

LA NAISSANCE DE BONNET-PONSON

La rencontre et le mariage en 1957 d'André Bonnet et de Monique Ponson aboutissent à la création du domaine Bonnet-Ponson. Outre le vignoble de Chamery, il possédait des parcelles de Meunier sur Vrigny et de Coulommes-la-Montagne, héritage de Monique Ponson dont le grand-père était déjà vigneron.

Après une vie de dur labeur, son vignoble s'étend sur plus de 9 Ha, planté des 3 cépages champenois en proportions équivalentes. Sous terre, cela se développe aussi avec l'agrandissement de la cave d'André Bonnet, soucieux de faire évoluer le style de ses champagnes vers plus de complexité et de maturité.

Lorsque Thierry Bonnet rejoint ses parents en 1979, toutes les étapes de la fabrication des Champagnes Bonnet-Ponson sont réalisées par la famille et ses 3 salariés, dont le dégorgement à la volée de quelque 70 000 bouteilles.

LES CINQUIÈME ET SIXIÈME GÉNÉRATIONS

Pendant 30 ans, Thierry Bonnet a continué à développer le domaine en construisant de nouveaux chais, ainsi qu'en ajoutant un hectare supplémentaire de vignes au vignoble, plusieurs parcelles situées sur les terroirs de Chamery, Vrigny et Verzenay. Thierry a également repris le travail des vins de sous-bois en 1988 avec le premier millésime de la cuvée Jules Bonnet Blanc de Noirs.

Après l'obtention de son diplôme d'œnologie en 2006, Cyril Bonnet a débuté au domaine Frontón pendant 6 ans avant de rejoindre son père en 2013. Il a ensuite entamé la conversion du domaine vers l'agriculture biologique et le développement du vignoble. méthodes alternatives basées sur la phytothérapie. Au chai, une partie des vins est désormais vinifiée sans sulfites, avec la naissance prochaine d'une nouvelle cuvée.

a personnalité d'un vin dépend avant tout de l'origine des raisins utilisés pour son élaboration. Ceux de notre maison sont toujours issus du vignoble familial, une cinquantaine de parcelles réparties sur les villages de Chamery, Vrigny, Coulommes-la-Montagne et Verzenay.

Le long de cette façade de la Montagne de Reims, les multiples versants du littoral créent des terroirs aux expositions variées, allant du nord au sud-est. La nature des sols change également selon les communes et les localités, entre sable, calcaire et argile, créant des situations favorables à divers cépages.

D'une superficie totale de 10,5 Ha, notre vignoble a une moyenne d'âge de 35 ans. Il est aujourd'hui planté de 3,80 Ha de Pinot Noir, 3,30 Ha de Meunier, 3,20 Ha de Chardonnay et 0,20 Ha de Petit Meslier.CARTE DE TERRUÑO

CHAMERY, VRIGNY ET COULOMMES LA MONTAGNE

La plupart de nos parcelles sont plantées sur les coteaux de ces 3 villages classés Premier Cru. Cette partie de la montagne de Reims s'est formée à l'ère tertiaire et comprend différentes couches géologiques accumulées à base de craie campanienne.

Au bas de la côte, nous trouvons des sables, des sols légers et chauds ; La plupart de nos Pinot Meunier poussent sur ces terroirs, produisant des vins aux fruits intenses et parfois exotiques. Légers et digestes dans leur jeunesse, ils développent une belle matière avec l'âge.

En remontant la pente, la proportion de limon augmente et se mélange à l'argile. C'est le terroir de nos Pinots Noirs qui s'épanouit dans ces sols profonds et bien exposés. Les vins de ces "mi-côtes" ont une belle structure et montrent une magnifique profondeur aromatique, sur les fruits rouges et jaunes et les épices.

Plus en amont, nos parcelles de Chardonnay sont plantées, protégées des risques de gelées printanières. Le sol est plus argileux, parfois mêlé d'éboulis calcaires et de fragments de silex. Les vins ici font preuve de vivacité et d'honnêteté, avec un dossier aromatique autour de fleurs blanches, d'agrumes et de fruits blancs. Un peu réservés dans leur jeunesse, ils sont beaucoup plus expressifs au fil des années et font souvent partie de nos vins de réserve.

VERZENAY

Depuis 2003, nous travaillons sur 5 parcelles de vieilles vignes de Pinot Noir dans ce village classé grand cru. L'exposition nord du coteau crée une situation particulièrement favorable à l'expression du Pinot Noir.

Les vendanges relativement tardives permettent une maturation progressive, préservant l'acidité des grappes et conférant aux vins un grand potentiel de garde. La texture minérale apportée par la terre calcaire contribue à la puissance et à l'équilibre de ces vins, qui constituent la base de notre champagne Jules Bonnet Blanc de Noirs.

Attachement à notre terroir, recherche d'authenticité, respect du vivant : ces valeurs si chères à Bonnet-Ponson nous ont naturellement conduits à travailler nos vignes avec des méthodes biologiques et durables. Depuis 2013, certification biologique elle concerne l'ensemble de notre vignoble, garantissant ainsi que nos parcelles ne reçoivent pas d'insecticides, d'herbicides ou de fongicides de synthèse.

La protection phytosanitaire essentielle contre le mildiou et l'oïdium est assurée par des fongicides naturels (cuivre et soufre) utilisés en complément des préparations de plantes indigènes préparées à la ferme (macération et infusion d'orties, prêle et consoude).

L'objectif est avant tout de renforcer la vitalité de la plante et sa capacité de défense. C'est une approche plus préventive et globale que curative. La conséquence la plus concrète et mesurable est la vendange sans traces de pesticides car ces traitements agissent en surface (contact) sans pénétrer dans la circulation de la plante.

ÉTAGE VIVANT

La végétation se développe naturellement dans nos vignes pendant une bonne partie de l'année, permettant le renouvellement de la couche d'humus indispensable à la vie du sol.

D'avril à juillet, l'entretien du sol se fait par grattage et creusement. Cette charrue peu profonde permet au sol de respirer et provoque également un enracinement plus profond de la vigne. La vigne peut alors se nourrir de la matière minérale du lieu et acquérir une meilleure résistance aux aléas climatiques.

Ce mode de culture entraîne une baisse des rendements, largement compensée par la qualité supérieure des grappes et un meilleur équilibre acide/sucre dans les jus. Une vigne qui produit moins de raisins a aussi une espérance de vie plus longue.

Vinification

Dès les vendanges, chaque étape de la vinification est réalisée avec des méthodes douces et respectueuses, dans le but de révéler l'expression la plus pure de nos vins de Champagne.

Pressé par parcelle ou par groupe de parcelles voisines, le raisin libère le moût qui s'écoule par gravité vers les cuves de décantation situées dans nos chais. Ils fermentent le lendemain avec le levain de notre maison, une levure de nos terroirs préalablement élaborée à partir de raisins pressés une semaine avant les vendanges. Ce procédé permet de limiter au minimum l'utilisation des sulfites, voire de s'en passer totalement pendant une partie de la récolte.

UN TRAVAIL DE PATIENCE

En fûts de chêne, cuves inox ou béton, chaque jus fermente en cuve, permettant la meilleure expression de ses qualités, préservant son potentiel de garde. La phase d'élevage dure au moins 7 mois : le vin nouveau forge alors, au contact de ses lies, la structure qui garantira son évolution dans le temps. La clarification se fait naturellement, grâce au froid de l'hiver et les vins ne sont généralement pas filtrés.

Chaque année, entre 30 et 401 TT de la récolte vont à la réserve pour être mélangés aux millésimes ultérieurs. Ce « souvenir gustatif » initié il y a 50 ans par André Bonnet garantit la cohérence du style maison Bonnet-Ponson.

A l'issue du tirage et de la seconde fermentation, nos cuvées attendent entre 3 et 10 ans dans le calme de nos caves, le temps nécessaire pour atteindre le point de parfaite maturité, avec un équilibre entre fraîcheur et vineux.

En fin de vieillissement, chaque bouteille est dégorgée par nos soins, puis elle reçoit la dose de liqueur d'expédition qui lui convient le mieux, la touche finale dans l'élaboration de nos cavas.

Enregistrer et partager le panier
Votre panier sera enregistré et vous recevrez un lien. Vous, ou toute personne disposant du lien, pouvez l'utiliser pour récupérer votre panier à tout moment.
Arrière Enregistrer et partager le panier
Votre panier d'achat sera enregistré avec des images et des informations sur les produits, ainsi que les totaux du panier. Envoyez-le ensuite à vous-même ou à un ami avec un lien pour le récupérer à tout moment.
Votre e-mail de panier envoyé avec succès :)